Sélectionner une page

Découvrez les bienfaits de l’huile de Coco  au goût des îles qui peut nettement contribuer à ensoleiller votre été !

Saviez-vous que vous pouvez en profiter en guise de beurre, de dentifrice et même de soins cosmétiques ? Pour ma part, impossible de m’en passer…

Dans la cuisine. En plus d’ajouter une touche d’exotisme à nos petits plats, elle est super simple à utiliser.

Solide à température ambiante, l’huile de coco se liquéfie aux environs de 25°C. On l’achète sous forme de pâte blanche en pot dans son magasin bio préféré.
  • Chaude, elle est idéale pour frire ou faire sauter des légumes, car elle supporte sans souci les hautes températures (mieux que l’huile d’olive).
  • Froide, elle remplace délicieusement le beurre sur une tartine. Et peut même le remplacer dans certaines pâtisseries, comme les pâtes à tarte ou les gâteaux.
  • Sans danger pour notre cœur ni pour notre ligne. Contrairement à ce que l’on a longtemps cru, les acides gras qu’elle contient, s’ils sont saturés, sont dits à chaîne moyenne (on parle de TCM, pour Triglycérides à chaîne moyenne). Très bien assimilés par l’organisme, ceux-ci ne sont pas stockés dans nos tissus adipeux ! Et ils semblent même augmenter la dépense de calories au repos de l’organisme.
  • Protectrice du cerveau. En fait, lorsque l’on mange des TCM, ils sont directement métabolisés par le foie, se transformant alors soit en énergie (si vous en avez besoin), soit en cétones, lesquels vont protéger votre cerveau (on pense aujourd’hui que l’huile de coco préviendrait l’épilepsie, mais surtout la maladie d’Alzheimer).
  • Favorable à l’équilibre intestinal. Parmi ces acides gras, l’huile de coco contient 50% d’acide laurique, capable de tuer des microbes, des virus et des levures comme les célèbres staphylocoque doré ou candida albicans.
  • En revanche, elle contient peu de nutriments (juste un peu de vitamine E). Il s’agit donc quasiment de graisse pure. Si vous pouvez donc l’utiliser à la place du beurre et d’autres graisses saturées, n’en abusez quand même pas. Ce n’est pas une friandise !
Dans la salle de bain. On peut également en bénéficier, car elle possède des qualités pour la peau, les cheveux et même les dents !
  • Une étude a montré que cette huile est capable de détruire une bactérie –  le streptococcus mutans – qui adhère aux dents et attaque leur émail. On peut l’utiliser de deux manières. Soit en en faisant son dentifrice maison – en mélangeant 4 CS d’huile de coco que vous pouvez poser sur un radiateur pour qu’elle soit plus liquide et faciliter le mélange, 2 CS de bicarbonate de soude et 1 goutte d’huile essentielle de tea-tree (vous pouvez éventuellement ajouter 1 goutte d’huile essentielle de menthe pour le goût si vous en avez envie) – ; Soit en malaxant dans sa bouche (après vous être lavé les dents) 1 cuillerée à soupe d’huile de coco (celle-ci se liquéfie immédiatement en bouche). On la garde aussi longtemps que possible (entre 5 et 20 minutes).
  • Pure, vous l’utilisez pour assouplir et nourrir votre peau, surtout si celle-ci est sèche (sur le visage comme sur le corps). En plus de l’adoucir – et de la faire sentir délicieusement bon -, elle va légèrement la protéger des rayons du soleil (bloquant en effet 20% des ultra-violets) ;
  • En masque pour les cheveux : vous allez en enduire votre chevelure, la recouvrir éventuellement d’une serviette chaude, puis garder l’ensemble aussi longtemps que possible (jusqu’à une nuit entière si vous avez les cheveux très secs). Gainante, cette huile exotique va restructurer l’extérieur de la fibre capillaire.
Coco ou Coprah
Pour être de bonne qualité, l’huile de coco doit provenir d’une noix de coco fraîche. Si, au contraire, la noix a été séchée puis traitée dans une raffinerie, le résidu de sa chair pressée, puis blanchie est appelé coprah : on en fait alors une huile de médiocre qualité, au goût assez rance, que l’on va retrouver dans de nombreux produits alimentaires industriels. Comment ne pas vous tromper ? C’est simple, c’est indiqué sur l’emballage ! Lorsque vous l’achetez, il doit être écrit « huile de coco vierge de première pression à froid » (choisissez-la également équitable). Celle-ci possède une agréable odeur de noix de coco.

« Pour ma part, je l’utilise à la place du beurre, lorsque je mange des tartines. Ou dans certains gâteaux auxquels elle donne un goût délicieux. J’en mets aussi régulièrement une cuillerée à soupe dans mes smoothies matinaux. J’en fais enfin des cures pour préserver ma santé buccale« . Et vous ?